+81 (0)70 4551 6843‬‬ contact@classic911.design

3 fois Champion du Monde, 25 Grands Prix remportés, plus de 170 Grands Prix en piste, Niki Lauda était l’un des pilotes de Formule 1 redoutable et redouté des seventies.

Niki Lauda : crash 1976

Niki Lauda : crash 1976 © DR

Afin d’honorer ce pilote phare, un film vient graver sur la bobine les moments forts de Niki Lauda, d’une chute, d’une remontée et d’un combat. « Rush », un film cylindré à l’odeur d’asphalte, prévu dans les salles pour septembre 2013.

Niki Lauda’cieux

Si tu veux pouvoir supporter la vie, soit prêt à accepter la mort.*
Niki-Lauda

Niki Lauda © DR

Prochainement dans les salles, le nouveau film de Ron Howard et Peter Morgan fait rutiler les périodes fortes de la Formule 1 des années soixante-dix.

Sorte de « biopic » du champion de Formule 1 Autrichien (Vienne) Andreas Nikolaus Lauda aka Niki Lauda, ce film passe en revue des moments forts de la carrière du pilote, notamment le crash de 1976 qui lui coûta presque la vie et en échange de séquelles nombreuses – dans le virage « Bergwerk » sur le circuit de Nürburgring (Allemagne).

Niki LAUDA RUSH

Photo par Jaap Buitendijk – © 2013 – Universal Pictures

Pour conduire le suspens de « Rush« , le film exploite les périodes « avant l’accident », « pendant » et enfin « au sommet de la force » de Niki Lauda, lors de son combat (mythique) pour la réussite, puisque quelques semaines seulement après son dramatique accident en Ferrari, Niki [Lauda] s’est remis en piste au volant  pour affronter l’asphalte et faire manger de la gomme à son rival « de beau gosse » anglais James Hunt  (vainqueur en 1976, l’année de l’accident dramatique de Niki Lauda).

 Vidéo originale du crash de Niki Lauda avec sa Ferrari 312B2, lors du Grand Prix d’Allemagne en 1976

Bien que la sauce américaine, qui comme à son habitude, adore les « vraies histoires » pour en faire des « films » (enfin c’est ce qu’ils disent), des gadgets et tout ce qui peut faire gonfler les comptes en banques des producteurs, « Rush » risque de réveiller certains zouaves en charentaises, qui ne sont pas allés au cinéma depuis 1834, et réveiller les jeunes en leur faisant chauffer les smartphones et autres tablettes pour scroller des pages Web à la recherche du trésor des Incas de l’histoire de Niki Lauda et des acteurs de ce film attendu – annoncé-confirmé depuis 2012.

Niki Lauda : film RUSH 2013

Photo par Jaap Buitendijk – © 2013 – Universal Pictures

[pullquote align= »left »]Une saison 1976 où les deux pilotes étaient prêts à tout risquer pour devenir champion du monde dans un sport où aucune marge d’erreur n’est autorisée. Vu le budget estimé à 38 000 000$ pour la réalisation du film, souhaitons qu’il soit à la hauteur ![/pullquote]

Notons que Niki Lauda a marqué toute une époque, celle des années soixante-dix, mais aussi le début des années quatre-vingt (de 1971 à 1985 plus précisément), à une moment où la production automobile avait encore de l’espoir et des clients, et avec un pétrole moins rare.

Le film retrace donc l’histoire de ces quelques années fortes en cylindres chauffés à blanc et graviers collés aux slicks, âge d’or de la Formule 1, basé sur l’histoire vraie d’une grande rivalité sportive entre un beau playboy anglais, James Hunt, et son méthodique, et brillant adversaire autrichien Niki Lauda.

Bande Annonce du film « Rush »

Nb : Si la vidéo de fonctionne pas ou est retirée de Youtube, voici un lien vers une autre vidéo du Trailer : http://youtu.be/sT_arCRoDHk

 © Classic911.design

 

A consulter

*Citation en en-tête : Proverbe du médecin-neurologue inventeur de la psychanalyse, l’autrichien Sigmund Freud (1856-1939), in « Considérations sur la guerre et sur la mort », 1915.

%d blogueurs aiment cette page :